BOOKLESS EDITIONS

Maison d'Edition en ligne

  •  
  •  
  •  
  •  

Au Jardin des Vers, de Marie-Odile de Flerange - POÉSIE JEUNESSE

Au jardin des vers, les animaux

Les marmottes

Le printemps est arrivé,

Après ce long repos forcé

Et engourdies par le froid

Les marmottes ont hiberné plusieurs mois.

 

Les voilà bien heureuses

De mettre dehors le nez.

Une famille nombreuse

Méfiante, sort du terrier.

 

Le travail ne va pas manquer

De la nourriture, il faut trouver.

Nées avec un très grand appétit,

Elle préfèrent le trèfle et le pissenlit.

 

Gare à l'aigle et au renard,

Eux aussi ont le ventre creux.

Mais elles ne pensent qu'à leurs jeux,

C'est la vie d'un printemps montagnard.

 

Au jardin des vers, la nature

La fête du printemps

Lève-toi,

Et habille-toi !

Le soleil brille généreusement

Viens à la fête du printemps.

 

Le défilé peut commencer

À travers l'herbe mouillée

De gouttelettes de rosée,

Les fleurs dansent sans arrêter.

 

Les oiseaux sur les branchettes

Chantent à tue-tête.

Ils sifflent joyeusement,

C'est le printemps !

 

Au jardin des vers, Amusons-nous !

Le capitaine des pirates

Ficelez-moi ce moussaillon !

Qu'on l'emmène sur le pont !

S'écria le capitaine au tricorne noir.

En route pour le port aux mâchoires !

 

Lorsque la lune disparaîtra,

Et que le jour se lèvera,

Nous le jetterons aux requins,

Il ne fera plus le malin !

 

Sur mon navire, c'est moi le patron

J'écrabouillerai à coup de canon

Tous ceux qui approcheront,

Et de mon sabre, tous ceux qui accosteront !

 

Le bateau navigue, le bateau tangue

Je suis attaché, je ne peux plus bouger.

Maman viendra bientôt me réveiller,

Et avant de le quitter, je lui tirerai la langue.

 

La plume sous le nez

Le hérisson polisson

Petit hérisson, polisson

Qui ne veut pas apprendre ses leçons.

Mais préfère traîner dans la nature

À la recherche d'un peu de nourriture.

 

Petits morceaux de fruits tombés,

Aux légumes du potager.

Vilain petit voleur,

À qui le jardinier fera peur.

 

Mais ce qu'il préfère manger

Les chenilles et les mille-pattes bien enrobés.

Plus le temps d'aller plus loin

Il reviendra demain dans les recoins.

 

Vous êtes ici : Accueil Ça commence comme ça Au jardin des vers, La plume sous le nez