BOOKLESS EDITIONS

Maison d'Edition en ligne

  •  
  •  
  •  
  •  

Ma vie marquée au fer forgé - Thierry Leroyer alias cœur de lion

Introduction

Le vaste sujet d'une vie

Naviguant entre le bonheur

Flirtant aussi avec le malheur

Unique par ce qu'elle apporte

À ouvrir tant et tant de portes

Le plaisir au travers des péripéties

15 mots trouvés dans mes nuits

4 heures pour exprimer mon ressenti

Tout cela écrit en intuitif

Pas de réflexion, pas de furtif

Des moments réels dans mes émotions

Des instants cruels au Coeur de Lion

Pafois vous aurez une larme

Souvent un sourire dans le charme

La vie est un vaste sujet

Le plaisir reste de l'accepter.

 

50 Nuances de Thierry

Jamais sans espoir

À force de croire à la mort, on oublie le temps, la vie, l'espoir

Faisant de ma vie, de mes envies, un monde plutôt noir

Oubliant l'essentiel de l'amour, des mots, des beaux discours

Regrettant à tout jamais de n'avoir su oser faire la cour

Comme si le passé remontait toujours vers mon visage

Emmêlant les bons moments et les mauvais passages

Demain, j'ouvre les portes vers un nouveau monde

Évitant le malheur et toutes ces horreurs immondes

Certes, je ne changerais pas le pouvoir de l'homme

Réussissant à détruire la vie, la nature c'est tout comme

Obligeant les états à réagir à coup de bombes

Immorale histoire de la vie qui en succombe

Respectant tous les secours pour sauver une simple vie

Enjambant toutes les personnes qui n'ont rien compris

Énervant la population qui elle n'avait qu'une envie

Nul n'est maître de son destin quand la mort survient

Le temps n'effacera jamais ce jour funeste d'assassins

Armés d'un pouvoir qu'ils croient en leurs mains

Monstres que certains utilisent, n'ayant pas d'autre choix

On hurle, on crie, on montre que le peuple a de la voix

Révolutionnaire de notre ère nouvelle pour la liberté

Terrifié peut-être, mais uni pour mieux la préserver

On ne laissera jamais les dictateurs nous détruire

Nos ESPOIRS restent de vous faire terriblement fuir

On a peur, on tremble face à votre lâcheté immorale

Unis comme jamais pour contrarier vos actions à deux balles

Bien que la solution serait plus simple dans l'espoir

Les peuples ont tous eu de belles ou mauvaises histoires

Intégrant dans nos cultures la vie, la joie, les coups de cafard

Élevant la richesse comme la seule preuve du pouvoir

La vie ne doit pas s'arrêter au détour d'une petite rue

Elle est un peu plus belle même avec un peu de déconvenue

Terroristes sans cœur contre nos enfants qui ne demandaient rien

Égoïstes par votre intolérance à la façon de vivre de certains

Mélangeant les récits coraniques aux récits bibliques

Pourquoi ne pas s'en tenir à des sentiments authentiques ?

Sûrement pas à coup de mitraillettes politiques

L'ESPOIR c'est de se lever avec le soleil d'un sourire

À construire pour notre chair de meilleurs souvenirs

Voulant tout, mais sûrement pas vos tristes horreurs

Il n'est rien de plus déplorable que des êtres qui pleurent

ESPOIR est le début pour unir tous les grands cœurs

ESPOIR de voir le monde s’illuminer de valeurs

Surmontant la tristesse sans armes, sans larmes,

Partons ensemble vers la liberté d'une sirène d'alarme

On ne nous changera jamais, la vie est notre fierté

Illuminons la terre à coup d'arc-en-ciel

Rassemblons l'ESPOIR et une vie hors du noir

Espoir de voir que les hommes sont intelligents

Espoir de croire à l'amour dans notre monde de vivant

Espoir de revoir le soleil se lever sans effusion de sang

Espoir qui réunit des milliards d'habitants

ESPOIR, LAISSE-NOUS LE TEMPS

 

La première fois

Cela commence toujours comme ça

Une première fois

Ne comprenant pas toujours

Les mots, les maux, l’amour

En prenant toute l’émotion

La vie en palpitation

On en rêve par bonheur

En attendant son heure

Simple et compliquée

La première fois, on se soumet

Tendre aux goûts acidulés

Passionnante à conserver

Écrasante de belles vérités

Il y a toujours cette première fois

Où l’homme est enfin roi

Vous êtes ici : Accueil Ça commence comme ça Ma vie marquée au fer forgé, 50 Nuances de Thierry, La première fois