BOOKLESS EDITIONS

Maison d'Edition en ligne

  •  
  •  
  •  
  •  
Post Tenebras Lux   Blaise LE WENK
 
Chapitre 1 :
Le début de la fin - Sauve qui peut
 
Dans les années 2000, une guerre de civilisation se développe dans tout le Moyen-orient sous le couvert de guerre de religion et de croisade, contre les mécréants apostats (chrétiens, juifs, orthodoxes, etc.). Les armées occidentales tentent d'anéantir un Khalifa, une secte musulmane-islamiste pratiquant torture, décapitation et pendaison, provoquant un immense exode des populations en direction de l'Europe. Des millions de migrants affluent sur les côtes méditerranéennes, semant panique et guerres civiles. Les autorités politiques dépassées par l'ampleur du chaos abandonnent la partie, c'est exactement ce que recherchait ce Khalifa. Pour eux, la partie est gagnée, dorénavant les populations musulmanes, installées sur le sol européen se comptent par dizaines de millions. Étant majoritaires, elles tentent d'imposer la Charia islamique par la terreur dans la plupart des pays de l'U.E.. Malgré ces tragiques évènements, c'est finalement le triumvirat  " Capitalisme - Profit - Croissance " qui mettra fin à la société industrielle qui avait vu le jour au 19ème siècle.
Une décroissance exponentielle s'est installée sur l'ensemble de la planète dès 2020.
Ce sont principalement des dégâts collatéraux, causé par l'industrialisation à outrance, qui ont sonné le glas de notre civilisation à partir des années 2000, et qui ont vu son dénouement tragique autour des années 2050/2065.
Les nombreuses pollutions - pesticides - gaz à effet de serre - méthane - les émissions de dioxyde de carbone (CO2) ont abouti dans un premier temps au dérèglement du climat et à un réchauffement global de +  5 ° C, avec  toutes  les  répercussions  que  cela  implique : fonte de la banquise Arctique et du permafrost sibérien. Disparition de 50 % des glaciers de haute montagne et, plus grave, de l'inlandis du Groenland avec une conséquence planétaire dramatique, la hausse de plus de 3 mètres du niveau des océans. 500 millions de personnes ont dû être déplacées dans des régions déjà surpeuplées, ce qui a entraîné de graves conflits ethniques.
Malgré d'innombrables conférences mondiales, les politiques n'ont jamais réussi à trouver un consensus visant à la réduction de l'impact catastrophique de l'empreinte humaine sur la nature.
Dans un second temps, une succession de graves crises économiques, accompagnées de famines, d'épidémies et de pandémies, ont débouché dans l'anarchie et le chaos, entraînant l’effondrement brutal de la société humaine.
En 2035, dans une ultime tentative de sauver ce qui reste encore de cette civilisation, des décisions drastiques vont être imposées de force, ou par la persuasion, à la totalité des pays du globe par une organisation issue du conseil de sécurité de l'ex-ONU - le GMU (Gouvernement Mondial Unifié).
Cet organisme totalitaire par obligation, impose les 6 lois extrêmes fondamentales qu'il fait appliqué par le GAM (Groupe Armé Mondial) et par les troupes d'intervention du GAMIR (Groupe Armé Mobile d'Intervention Rapide).
Il a fallu dans de nombreux cas, faire usage d'armes nucléaire, les régions et pays récalcitrants aux nouvelles règles ont été rayés de la carte pour l'exemple, mais ce qui reste de l'humanité engendrée par l'inconscience humaine, des mesures arbitraires totalitaires ont finalement été prises par les gouvernements des pays les plus influents de la planète terre et membres du Conseil de Sécurité.
Un Gouvernement Mondial Unifié (GMU) dirige le monde depuis 50 ans. Toutes les frontières nationales ont enfin été supprimées remplacées par 200 ZLIP (Zones Linguistiques d'Importance Planétaire).
La population mondiale, à la suite de nombreuses et dramatiques catastrophes, a diminué de 50 % et s'est finalement stabilisée à 4 milliards environs.
La plupart des habitants de la planète vivent dans de gigantesques mégalopoles incontrôlables, comptant pour certaines plus de 100 millions de résidents (Tokyo, Brasillia, New-Delhi, Pékin, Berlin, Lutécia, Séoul, Manille, Moscou, Mexico, Le Caire, Lagos, Kinshasa).
  • La loi FIX-PAY de rétribution égalitaire par Mondios - la  nouvelle valeur - pour chaque individu encapsulé.
  • Les lois SANO sur la vaccination obligatoire et le port du bracelet interconnecté avec le CNV pour la vérification des normes.
  • La loi NANO prioritaire entre toutes sous peine d'encloserie à vie où on vous inocule à la naissance une nanocapsule qui contient l'ensemble des informations généalogiques, génétiques et pénales qui vous concerne.
  • Les lois MALTHUS et EXIT pour la régulation démographique, du contrôle des naissances et de la contraception et qui fixent la dernière année de vie à 95 ans.
  • La loi MONSALO qui interdit de produire ses propres semences et d'en récolter le fruit.
  • La loi MACADO qui oblige toutes personnes et chaque famille à préparer leurs repas à partir de produits frais.
Vous êtes ici : Accueil Ça commence comme ça Post tenebras lux